Avez-vous jardiné cette année?

dimanche 11 septembre 2016

Rapport : jardinage expérimental


Mon jardin le 31 juillet. Cliquez sur la photo pour la voir en taille réelle.

Souvenez-vous de mes derniers articles.

En mars, je vous présentais la démarche que je souhaitais suivre afin d'avoir un jardin en pots. Deuxième moitié de juillet, je faisais un rapport préliminaire sur la croissance de mes plantes.

Voici les conclusions de mon expérience :


  • Le maïs n'a pas donné d'épis matures. C'était un pari, de semer 4 plants de maïs et 3 plants de haricots dans un seul SmartPot de 16-18 pouces. Le maïs a eu une croissance ralentie dès juillet par le manque d'espace pour les racines. L'apport en azote des haricots n'a pas suffi à compenser cette lacune. Fin d'été, je devais arroser deux fois par jour. Le problème avec cette méthode, c'est qu'à moins de fonctionner avec des quantités parfaitement mesurées d'eau, il y a un lessivage des nutriments. En milieu d'été, mes plants manquaient de magnésium : les sels d'Epsom ont parfaitement réglé ce problème. En fin d'été, toutefois, ils ont manqué de phosphate et de potassium, devenant mauve puis affichant un dessèchement autour de la feuille mais pas sur la veine. L'apport d'engrais était presque impossible à cause de la taille des pots et du lessivage. J'ai donc abandonné. Mon meilleur plant a fourni un épi immature d'environ 5 pouces. J'ai aussi eu un problème de pollinisation précoce : le maïs, lorsqu'il souffre d'un stress, produit des pollens avant l'apparition des épis. Comme les deux doivent être présents au même moment pour que la plante soit fertilisée, ça a posé problème.
  • Les courges n'ont pas donné de fruits matures. J'ai fonctionné avec un pot très large d'environ 22-24 pouces, et très profond, dans lequel 2 plants de courge et un tournesol se côtoyaient. J'ignore la cause du problème. Peut-être un manque de soleil : la plante pâlissait et le seul fruit de bonne taille a pourri avant d'être mature. Les fleurs femelles pourrissaient également. Le temps humide de la fin de saison y est peut-être pour quelque chose. Mentionnons qu'il s'agissait de courges musquées. Les courges spaghetti en jardinière, semées par deux avec un tournesol ont donné un superbe tournesol, mais aucune fleur femelle. Ces deux plantes ne font pas bon ménage en petit contenant.
  • Les haricots ont fourni, dans la première moitié de l'été, une récolte exceptionnelle. J'ai dû recourir au troc pour me débarrasser d'une partie de ma récolte. Le maïs fait un bon tuteur pour les haricots, mais je ne crois pas qu'il apprécie. La prochaine fois, je tiendrai ces deux plantes à l'écart. D'ailleurs, le maïs est une plante très vorace en eau, et les haricots apprécient un sol sec. Dès le milieu de l'été, un virus a touché mes haricots, dont les rendements ont baissé. Toutefois, j'avais fait une 2e semée, et j'ai obtenu de bons rendements quand-même.

Signes de déficiences dans le maïs.


Conclusion de l'expérience : la technique des trois soeurs ne fonctionne pas en pots avec un ensoleillement moyen. 

Pour le reste, mon jardin a été très bien. Mes pois ont donné de grandes quantités de "chips de la nature" (c'est comme ça que ma fille appelle les pois mange-tout), mes tomates ont été un véritable succès (j'avais tellement de tomates-cerises que j'ai dû recourir au troc pour m'en débarrasser, comme pour les haricots), mes cerises de terre ont eu le même rendement et le même virus mosaïque que les années précédentes (bref, bon rendement jusqu'en août, puis baisse progressive et manque de fruits jaunes). Un bel été de jardinage.

Mes maïs n'ont peut-être pas produit d'épis, mais l'intimité et la verdeur procurées par ce véritable mur végétal ont été grandement appréciés par ma famille, mais aussi par tous les voisins qui ont bénéficié de cet apport en nature dans notre petit coin de ville. En plus, j'ai eu l'occasion d'étudier la croissance du maïs en profondeur. J'ai appris énormément avec cette expérience : j'ai surtout appris une méthode. 

Voici des photos en lien avec cet article.

Mon jardin le 26 mai.

Mon jardin le 2 juillet.

Mon jardin le 16 juillet.

Mon jardin le 31 juillet, image panoramique. Cliquez sur la photo pour la voir en taille réelle. Ça vaut le coup d'oeil.


mardi 19 juillet 2016

Retour sur le jardinage


Salut à tous et à toutes!


Comme vous pouvez le constater, mon petit jardin va bon train! Quelques observations de mi-saison, toutefois :

  • Le maïs demande de plus grands pots. Les plants sont beaux, mais maturent très lentement. Je ne crois pas avoir de récolte importante. Utiliser des Smartpots pour courges devrait faire l'affaire l'an prochain. J'ai fait mes recherches sur le système racinaire du maïs, et il peut en prendre large, alors vaut peut-être mieux voir grand en choisissant le pot.
  • Le maïs est une plante capricieuse. J'ai dû engraisser deux fois, et il présente quand-même une carence en magnésium. Des sels d'Epsom devraient faire l'affaire.
  • Les courges d'hiver (musquée, spaghetti, citrouille, etc.) apprécient d'avoir de l'espace. Les courges d'été (melon, concombre, zuchini, etc.) sont encore plus voraces et demandent de très larges contenants.
  • Mes courges d'hiver, dans un pot à cucurbitacées Smartpot, prospèrent : 2 plants matures, un plant déficient et un tournesol en pleine santé dans un seul pot.
  • Les tournesols se contentent de peu de terre, à condition d'avoir un bon tuteur et d'être placés en hauteur.
  • Les bok-choy doivent être semés à l'extérieur quand la saison est déjà bien chaude, en début juin, pour le cas de la ville de Québec.
  • Je suis absolument, mais alors absolument incapable de faire pousser de la menthe. J'abandonne. Pourtant, c'est de la mauvaise herbe!
On apprend beaucoup en innovant, et je peux vous dire que malgré mes quelques erreurs, c'est ma plus agréable saison de jardinage depuis 6 bonnes années! Le plus important, c'est le plaisir, après-tout.

Le Chat.